ARGUMENTS CONTRE LA TORTURE

La torture est inhumaine et cruelle. Elle cause des dommages physiques et psychiques inouïs. Elle est pourtant inefficace, et engrange des effets collatéraux nuisibles. Découvrez les arguments contre cette pratique.

La torture est cruelle et inhumaine

La torture brise la personnalité. La victime est traitée comme un objet, on lui ôte ainsi son humanité.

La torture n’est jamais efficace

La torture n’est pas un moyen efficace pour découvrir la vérité. Les informations obtenues sous la torture n’ont aucune valeur. «Vous pouvez faire dire n’importe quoi à n’importe qui, mais vous ne pouvez avoir aucune confiance en ce qu’il dit», déclare Mike Baker, un ancien agent de la CIA.

La torture n’a jamais de limite 

L’histoire montre que lorsque le tabou est brisé et que la torture est autorisée pour des cas exceptionnels, celle-ci devient rapidement la norme.

Un «peu de torture» n’est pas possible

Lorsqu’un coup ne fait pas parler un prisonnier, il faut le frapper deux fois. Si les coups ne fonctionnent pas, la douleur doit être augmentée. La torture conduit inévitablement à une escalade de la violence.

La torture blesse aussi les auteurs

Les personnes qui ont du pouvoir sur les détenus et peuvent leur causer douleur la souffrance, sont souvent elles-mêmes brutalisées. Elles abusent de leur pouvoir pour se venger ou pour satisfaire des intentions sadiques.

La torture sème la haine et la violence 

La torture sème la haine chez les proches de la victime, crée de nouvelles violences et fait obstacle à la réconciliation au sein d’une communauté. Signifie la torture que les normes morales sont perdus.

Scénario de «la bombe à retardement»

La bombe à retardement est une construction qui n’existe pas dans la réalité. Ce scénario est souvent utilisé afin de justifier l’utilisation de la torture. Non seulement cette théorie est erronée (la torture n’est pas un moyen efficace et fiable d’obtenir des informations) et très loin de la réalité: en Inde, chaque mois, plus de personnes décèdent après avoir été torturé que durant une décennie de «guerre contre le terrorisme» aux Etats-Unis.

La torture a pour effet de….

  • provoquer chez les personnes torturées des douleurs intolérables;
  • détruire la volonté et la personnalité;
  • brutaliser la victime et le tortionnaire;
  • faire dire à la victime ce que le tortionnaire veut entendre;
  • dresser des groupes les uns contre les autres, engendrant une escalade de la haine et de la terreur. Ceci renforce la brutalité quotidienne et encourage le terrorisme, ainsi qu’une fracture sociale et la perte de valeurs morales.
Share Button

Related posts