Taïwan. La première exécution sous la présidence de Tsai Ing-wen ruine les espoirs d'abolition

En réaction à l’exécution d’un homme de 39 ans à Taïwan le 31 août – la première depuis l’arrivée au pouvoir de la présidente Tsai Ing-wen en 2016 – Annie Huang, directrice par intérim de la section d’Amnesty International Taïwan, a déclaré : « Nous sommes profondément déçus que Taïwan ait décidé de renouer avec l’application de ce châtiment cruel, d’autant que la présidente Tsai Ing-wen avait clairement fait savoir que son gouvernement visait à abolir la peine de mort. « Cette promesse sonne désormais bien creux. L’exécution du 31 août est un terrible revers pour…

Share Button
Read More

Guatemala. Le président Jimmy Morales essaie d’entraver la lutte contre l’impunité

Réagissant à la décision du gouvernement de Jimmy Morales de révoquer le mandat de la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala, Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International, a déclaré : « La décision du gouvernement de ne pas reconduire le mandat de la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala, à l’heure où le Congrès doit analyser l’audience préliminaire du président Jimmy Morales, est une nouvelle manœuvre destinée à affaiblir la lutte contre l’impunité dans le pays ». « Le déploiement inhabituel et la présence des forces de sécurité devant…

Share Button
Read More

لا يجب على الولايات المتحدة الأمريكية أن تكون شريكة في جرائم الحرب في اليمن

توقفت الحافلة المليئة بأطفال وهم يغنون في رحلة ميدانية لتناول الوجبات الخفيفة في أحد أسواق صعدة، بشمالي اليمن، عندما تعرضت لضربة جوية مشينة. ففي 9 أغسطس/آب وقع هجوم للتحالف بقيادة المملكة العربية السعودية، والذي تزعم أنه « عمل عسكري مشروع »، قتل فيه 51 شخصاً، بينهم أكثر من 40 طفلاً. وعندما تحدثت مع مدير مستشفى قريب بعد ذلك، وصف كيف كان الانفجار قوياً للغاية، وبدلاً من تلقّي المشرحة الجثث، تلقت أشلاء ممزقة لأطراف مقطوعة وأجزاء جسدية.  لقد انتزعت أرواح العديد من الأطفال في لحظة واحدة، باستخدام قنبلة موجهة بدقة، عثر عليها…

Share Button
Read More

Il est temps pour les États-Unis d’arrêter de fournir des armes à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite au Yémen

Le car égayé par les chants des enfants partant en excursion s’était arrêté pour permettre d’acheter des en-cas au marché de Saada, dans le nord du Yémen, lorsqu’il a été touché par une frappe aérienne, désormais tristement célèbre. L’attaque qu’a menée le 9 août la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, qualifiée d’« action militaire légitime », a fait 51 victimes, dont plus de 40 enfants. Lorsque je me suis entretenue avec le directeur d’un hôpital tout proche, il m’a raconté que l’explosion était si forte que la morgue n’avait pas reçu de cadavres mais…

Share Button
Read More

Nicaragua. En tentant d’échapper à la surveillance internationale, le gouvernement met en évidence sa responsabilité dans les atteintes aux droits humains commises

Réagissant à la décision du gouvernement du président Daniel Ortega d’expulser la mission du Haut-Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU le lendemain de la publication de son rapport intitulé Human Rights Violations and Abuses in the Context of the Protests in Nicaragua, portant sur la grave crise que traverse le pays depuis le 18 avril 2018, Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International, a déclaré : « Avec cette décision, le président Daniel Ortega met en évidence les crimes commis et son mépris pour les obligations internationales de son…

Share Button
Read More