Népal. Les autorités doivent immédiatement libérer les militants d’Amnesty International

Les autorités népalaises doivent libérer immédiatement et sans condition les membres et les sympathisants d’Amnesty International Népal qui ont été arrêtés parce qu’ils ont manifesté devant l’ambassade d’Inde ce matin, a déclaré Amnesty International le 5 décembre. Trente personnes au moins – dont des membres du personnel et du bureau d’Amnesty International Népal, ainsi que des sympathisants – ont été arrêtées alors qu’elles protestaient contre la répression exercée par le gouvernement indien contre la société civile, notamment les descentes effectuées dans les locaux d’Amnesty International Inde et les tentatives visant à mettre…

Share Button
Read More

La justice climatique face à une Pologne de plus en plus intolérante

Chiara Liguori est conseillère principale en matière de politique sur l’environnement et les droits humains à Amnesty International Les dirigeants du monde se réunissent à partir du week-end du 1er et 2 décembre dans la ville polonaise de Katowice pour le sommet sur le climat de la COP24, afin d’élaborer des projets visant à mettre en œuvre l’Accord de Paris sur le climat. Pendant deux semaines, les gouvernements sont censés prendre des décisions qui pourraient nous rapprocher de la limitation du réchauffement mondial à 1,5 °C au-dessus des niveaux de…

Share Button
Read More

Passage en revue des dégâts : Enrique Peña Nieto

Le 30 novembre est officiellement le dernier jour du mandat du président Enrique Peña Nieto, qui laisse derrière lui l’un des bilans les plus désastreux de tout l’hémisphère en ce qui concerne les droits humains. Cette crise des droits humains résulte de toute une série d’erreurs et de mauvaises décisions prises par son gouvernement et par ceux qui l’ont précédé. Quand Enrique Peña Nieto est arrivé au pouvoir, il y a six ans, le Mexique était déjà empêtré dans une grave crise de la violence, avec des milliers de personnes…

Share Button
Read More

Argentine. L’État doit faire la lumière sur les circonstances de la mort de Santiago Maldonado et sanctionner les responsables

La décision prise par un tribunal argentin de clore l’information judiciaire sur la disparition forcée de Santiago Maldonado, sans qu’aient été éclaircies les circonstances de sa mort et sans qu’une enquête ait été menée sur la responsabilité présumée des autorités, viole les droits à la vérité, à la justice et à réparation, a déclaré Amnesty International le 30 novembre. « Selon le système judiciaire argentin, personne n’est responsable de la mort de Santiago Maldonado. C’est inacceptable. Les autorités judiciaires doivent veiller à ce qu’une enquête exhaustive, impartiale et indépendante soit menée…

Share Button
Read More

Rouées de coups et poursuivies pour s’être opposées à la haine

Il y a un peu plus d’un an, Elzbieta et un petit groupe de femmes se sont rassemblées dans le centre de Varsovie avec une banderole « Halte au fascisme ». C’était le 11 novembre 2017, Fête de l’indépendance de la Pologne. Des dizaines de milliers de personnes défilaient à travers la ville, dont beaucoup brandissaient des fusées éclairantes et tenaient fièrement des banderoles aux slogans racistes et fascistes. Cette marche, décrite par certains journalistes comme « le plus grand rassemblement de militants d’extrême droite en Europe ces dernières années », paraissait de préférence à…

Share Button
Read More