RDC. Libération de prisonniers et prisonnières d’opinion, un premier pas en faveur des droits humains

En réaction à la grâce présidentielle accordée le 13 février 2019 au soir à quelque 700 personnes, dont beaucoup sont détenues uniquement pour avoir exprimé leurs opinions politiques ou participé à des manifestations pacifiques entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2018 en République démocratique du Congo (RDC), Sarah Jackson, directrice adjointe du programme Afrique de l’Est, Corne de l’Afrique et Grands Lacs à Amnesty International, a déclaré : « La décision du président Félix Tshisekedi de gracier des prisonniers et prisonnières d’opinion, ainsi que d’autres personnes détenues arbitrairement, doit être saluée ;…

Share Button
Read More

المملكة العربية السعودية: محاكمة الناشطات بتهم زائفة

التحدث إلى منظمة العفو الدولية ليس جريمة قالت منظمة العفو الدولية اليوم إن محاكمة 11 من الناشطات أمام إحدى المحاكم الجزائية في الرياض، بسبب نشاطهن في مجال حقوق الإنسان، والاتصال بالمنظمات الدولية، يعد تصعيدًا مروعًا في حملة القمع التي تشنها السلطات السعودية على النشاط السلمي. اتُهم بعض النساء بتعزيز حقوق المرأة والدعوة إلى إنهاء نظام ولاية الرجل. واتُهمت النساء أيضًا بالاتصال بالمنظمات الدولية، ووسائل الإعلام الأجنبية، والناشطين الآخرين، بما في ذلك اتصالهن بمنظمة العفو الدولية. وقالت سماح حديد، مديرة الحملات المعنية بالشرق الأوسط في منظمة العفو…

Share Button
Read More

Arabie saoudite. Des militantes poursuivies en justice pour des chefs d’accusation fictifs

Parler à Amnesty n’est pas un crime Les poursuites engagées contre 11 militantes devant le tribunal pénal de Riyadh en raison de leur travail en faveur des droits humains et des contacts qu’elles ont eus avec des organisations internationales témoignent d’une grave intensification de la répression menée par les autorités saoudiennes contre le militantisme pacifique, a déclaré Amnesty International le 14 mars 2019. Certaines des femmes ont été inculpées pour avoir fait la promotion des droits des femmes et demandé la fin du système de tutelle masculine. Les femmes…

Share Button
Read More

Kirghizistan. La ratification de la Convention relative aux droits des personnes handicapées ouvre de nouvelles possibilités à des centaines de milliers de personnes

Amnesty International salue la promulgation de la loi portant ratification sans réserve de la Convention relative aux droits des personnes handicapées par le président du Kirghizistan Sooronbay Jeenbekov le 14 mars 2019. La loi entrera en vigueur dix jours après sa publication. « La ratification de la Convention ouvre la voie à l’intégration de 180 000 personnes en situation de handicap à la vie sociale et économique du Kirghizistan », a déclaré Anna Kirey, directrice adjointe du programme Europe de l’Est et Asie centrale d’Amnesty International. « L’une des priorités du gouvernement du…

Share Button
Read More