Hong Kong. La police doit faire preuve de retenue pour éviter une intensification des violences

Réagissant aux opérations de police menées le 11 août, dans le cadre desquelles des cartouches de gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc ont été tirées, Man-Kei Tam, directeur d’Amnesty International Hong Kong, a déclaré : « La police de Hong Kong a une nouvelle fois eu recours à du gaz lacrymogène et à des balles en caoutchouc de manière contraire aux normes internationales. Tirer sur des manifestants qui se replient dans des zones confinées en ne leur laissant que très peu de temps pour partir est contraire à l’objectif de dispersion…

Share Button
Read More