Cambodge. Les autorités doivent cesser de faire pression sur les États voisins pour qu’ils harcèlent les leaders de l’opposition

Les autorités cambodgiennes doivent cesser de faire pression sur les gouvernements voisins pour qu’ils harcèlent, intimident, arrêtent et placent en détention les ressortissants cambodgiens qui entretiennent des liens avec l’opposition politique interdite, a déclaré Amnesty International le 7 novembre 2019. « Depuis quelques jours, une vague de harcèlement et d’intimidation déferle sur les Cambodgiens dans toute la région. Il est consternant que le gouvernement de Hun Sen tente de persuader les pays voisins de se rendre complices de ces abus flagrants », a déclaré Nicholas Bequelin, directeur régional pour l’Asie de…

Share Button
Read More

États-Unis. Il faut abandonner les accusations pénales abusives portées contre le bénévole humanitaire Scott Warren

Le Département américain de la Justice doit abandonner immédiatement les inculpations fallacieuses portées contre le bénévole humanitaire Scott Warren dans l’État d’Arizona, à la frontière entre le Mexique et les États-Unis, écrit Amnesty International dans une lettre adressée aux autorités américaines à l’approche de son nouveau procès la semaine prochaine. « La deuxième tentative du gouvernement de Donald Trump de poursuivre Scott Warren en justice est un détournement cynique du système judiciaire visant à criminaliser la compassion et l’aide humanitaire vitale, a déclaré Kumi Naidoo, secrétaire général d’Amnesty International. …

Share Button
Read More

Philippines. Les autorités ne doivent pas expulser une demandeuse d'asile iranienne bloquée à l’aéroport de Manille

Il est possible que Bahareh Zarebahari, une demandeuse d’asile iranienne âgée de 31 ans, soit expulsée vers l’Iran, où elle risque d’être incarcérée et torturée, a déclaré Amnesty International jeudi 7 novembre. Une décision concernant son cas est semble-t-il imminente. Cette jeune femme entame sa quatrième semaine de détention dans la zone de transit du principal aéroport de Manille. « Bahareh Zarebahari a publiquement critiqué les autorités iraniennes et s’est exprimée contre le port forcé du voile. Si les autorités philippines l’envoient en Iran, elle risque d’être arrêtée, torturée ou soumise à…

Share Button
Read More