Équateur. Le gouvernement doit protéger la vie et l’intégrité du médiateur

Le gouvernement doit protéger la vie et l’intégrité du médiateur Freddy Vinicio Carrión Intriago et de sa famille, celui-ci ayant reçu de multiples menaces de mort, a déclaré Amnesty International le 14 février 2020. De plus, il doit veiller à ce que le Bureau du médiateur puisse mener son travail de promotion et de protection des droits humains de manière autonome, indépendante et libre de toute menace ou intimidation. « Le Bureau du médiateur a joué un rôle essentiel dans le cadre de la crise que l’Équateur a traversée en octobre…

Share Button
Read More

Sri Lanka. Il faut répondre aux demandes des familles des «disparus»

  *   Au Sri Lanka, de nombreuses familles de victimes de disparitions forcées célèbrent le 14 février comme la « Saint-Valentin des disparus », en souvenir de leurs êtres chers, et réclament vérité et justice Le gouvernement sri-lankais doit rendre justice, dire la vérité et accorder des réparations aux familles de victimes de disparitions forcées, a déclaré Amnesty International le 14 février 2020, tandis que l’organisation mondiale de défense des droits humains exprime sa solidarité avec les familles des personnes disparues qui manifestent le 14 février à Colombo. « Cette commémoration rappelle de manière…

Share Button
Read More

نيجيريا: الجيش يدمر قرى بالكامل في ظل تصاعد هجمات "بوكو حرام"

قالت منظمة العفو الدولية اليوم، بناء على مقابلات مع قرويين متضررين في ولاية بورنو، وتحليل البيانات المأخوذة من الأقمار الاصطناعية، إن الجيش النيجيري أضرم النار في قرى بأكملها، وأرغم سكانها على النزوح منها رداً على تصاعد الهجمات التي شنتها، مؤخراً، الجماعة المسلحة « بوكو حرام ». واحتجز الجيش النيجيري، أيضا وبشكل تعسفي، ستة رجال من القرى التي شهدت حالات نزوح، الأمر الذي يجعله يواصل نمطاً من الانتهاكات، التي وثقتها منظمة العفو الدولية، خلال النزاع المسلح المستمر منذ عقد في الشمال الشرقي من البلد. واحتجز الرجال بمعزل عن العالم الخارجي لنحو شهر،…

Share Button
Read More

Nigeria. L’armée rase des villages, tandis que Boko Haram multiplie ses attaques

En réponse à la récente flambée d’attaques menées par le groupe armé Boko Haram, l’armée nigériane a incendié des villages entiers et déplacé de force leurs habitants a déclaré Amnesty International le 14 février 2020, en se fondant sur des entretiens avec des villageois touchés dans l’État de Borno et sur l’analyse de données satellite. En outre, l’armée a arrêté de manière arbitraire six hommes originaires de ces villages, perpétuant ainsi les violations systématiques recensées tout au long du conflit armé qui ravage depuis 10 ans le nord-est du pays. Ces…

Share Button
Read More