Tunisie. 25 ans plus tard, toujours pas de justice pour Faysal Baraket, mort des suites de torture

    Il y a 25 ans jour pour jour, Faysal Baraket était torturé à mort dans un poste de police de la ville côtière de Nabeul après avoir dénoncé des brutalités policières. Il n’avait que 25 ans et étudiait les mathématiques et la physique à l’université de Tunis. Le cas de Faysal Baraket est emblématique de la torture et des mauvais traitements généralisés devenus la marque de fabrique du régime du président Zine el Abidine Ben Ali, et montre jusqu’où les autorités tunisiennes étaient prêtes à aller pour entraver les investigations…

Share Button
Read More

AMNESTY INTERNATIONAL SECTION TUNISIENNE : RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES 2015

Share Button
Read More

AMNESTY INTERNATIONAL SECTION TUNISIENNE : INDEPENDENT AUDITOR REPORT 2015

Share Button
Read More

IRAK : ESCLAVES DU CALIFAT

Lors de la prise de Sinjar par l’État islamique en août 2014, des milliers de femmes yézidies ont été kidnappées, torturées et vendues comme esclaves sexuelles. Depuis, un millier d’entre elles ont réussi à fuir. La photojournaliste kurde Seivan Salim est allée à leur rencontre. Par le biais d’une série de quinze portraits et de témoignages, elle documente la vie en tant qu’esclaves du califat. Le 3 août 2014, au petit matin, des combattants de l’État islamique attaquent la ville de Sinjar, au nord de l’Irak, afin d’étendre leur prétendu…

Share Button
Read More

Égypte. Le responsable du Syndicat de la presse placé en détention dans le cadre de la répression contre la liberté des médias

L’arrestation lundi 30 mai du responsable du Syndicat de la presse égyptienne et de deux collègues est un revers inquiétant pour la liberté d’expression et l’attaque la plus terrible contre les médias qu’ait connue le pays depuis des décennies, a déclaré Amnesty International. Le 29 mai, Yahia Galash, responsable du Syndicat de la presse égyptienne, ainsi que Khaled Elbalshy et Gamal Abd el Reheem, membres du conseil d’administration, ont été convoqués pour interrogatoire par le parquet. Après 13 heures d’interrogatoire, les trois hommes ont été inculpés d’avoir « abrité secrètement des suspects contre lesquels un mandat…

Share Button
Read More