Guinée équatoriale. Le président annonce une avancée vers l’abolition de la peine de mort

En réaction à l’annonce d’un projet de loi que le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema proposera en vue d’abolir la peine de mort, Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice du programme Afrique de l’Ouest et Afrique centrale à Amnesty International, a déclaré : « Cette annonce présidentielle est bienvenue et, si la peine de mort est abolie en Guinée équatoriale, celle-ci rejoindra les autres pays du monde (plus de la moitié) qui ont relégué au passé ce châtiment cruel d’un autre temps. « Nous espérons maintenant que le président Teodoro Obiang Nguema…

Share Button
Read More

Bahreïn. Le procès collectif à l’issue duquel 138 personnes ont été déchues de leur nationalité est une «parodie de justice»

En réaction aux informations indiquant qu’un tribunal de Bahreïn a condamné 139 personnes pour terrorisme mardi 16 avril à l’issue d’un procès collectif inique et les a presque toutes déchues de leur nationalité, Lynn Maalouf, directrice des recherches sur le Moyen-Orient à Amnesty International, a déclaré : « Par ces condamnations scandaleuses, les autorités de Bahreïn prouvent une nouvelle fois leur mépris total pour les normes internationales d’équité des procès. « Ce procès est une parodie de justice et confirme une tendance inquiétante consistant à condamner des personnes à l’issue de procès…

Share Button
Read More

Ukraine. Un an après l'attaque contre un campement de Roms à Kiev, justice n’a toujours pas été rendue aux victimes

Les autorités ukrainiennes doivent rendre justice aux victimes de l’attaque perpétrée le 21 avril 2018 contre un campement de Roms dans le parc de Lysa Hora, à Kiev, par des membres d’un groupe d’extrême droite prônant la haine et la discrimination, a déclaré Amnesty International à l’approche du premier anniversaire de cette attaque. « Nous avons entendu des hauts responsables condamner fermement ces agressions et ils se sont engagés à rendre justice aux victimes, mais où en sommes-nous, un an après ? Les autorités ukrainiennes sont loin d’avoir mené une enquête efficace…

Share Button
Read More

Libye. Il faut libérer les migrants et les réfugiés bloqués dans des centres de détention alors que les affrontements s’intensifient

En réaction aux informations selon lesquelles plus de 700 réfugiés et migrants en Libye sont bloqués dans un centre de détention à Qasr bin Ghasher, tout près des intenses affrontements armés qui se déroulent à Tripoli, Magdalena Mughrabi, directrice adjointe pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à Amnesty International, a déclaré : « Le gouvernement libyen doit immédiatement libérer tous les migrants et réfugiés de ces centres de rétention, où ils sont enfermés illégalement et risquent de subir des violations des droits humains et des actes de torture. Les…

Share Button
Read More

France. La divulgation de documents militaires met en évidence la nécessité de mettre fin aux flux d'armes vers le conflit au Yémen

Réagissant à la publication par le site d’investigation Disclose, ce lundi 15 avril 2019, de documents militaires français classés « confidentiel défense » qui révèlent l’utilisation massive d’armes françaises dans le conflit au Yémen, Lynn Maalouf, directrice de la recherche au Moyen-Orient d’Amnesty International, a déclaré : « Les documents divulgués prouvent clairement que le matériel militaire français fourni à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis est largement utilisé dans le cadre du conflit au Yémen. « Alors que des éléments accablants prouvent que des armes occidentales fournies à l’Arabie saoudite et à…

Share Button
Read More