Irak. Du fait des ravages causés par l’État islamique, les Yézidis ne peuvent plus cultiver leurs terres

  *   Les communautés rurales sont toujours dévastées par la politique de la terre brûlée de l’État islamique   *   Le sabotage des puits d’irrigation et d’autres destructions constituent des crimes de guerre   *   Les destructions d’ampleur à travers l’Irak empêchent des centaines de milliers d’habitants de retourner dans les zones rurales Dans le cadre de sa violente campagne menée contre la minorité yézidie dans le nord de l’Irak, le groupe armé se désignant sous le nom d’État islamique (EI) a commis des crimes de guerre…

Share Button
Read More

République centrafricaine. L’arrestation sur mandat de la CPI du coordinateur des anti-balaka porte un coup majeur à l’impunité

Réagissant aux informations selon lesquelles les autorités françaises ont mis en œuvre le mandat d’arrêt décerné par la Cour pénale internationale (CPI) à l’encontre de Patrice-Edouard Ngaïssona, ancien coordinateur du groupe armé des anti-balaka en République centrafricaine, Samira Daoud, directrice adjointe pour l’Afrique de l’Ouest et centrale à Amnesty International, a déclaré : « C’est un grand pas en avant dans la lutte contre l’impunité en République centrafricaine. Le mandat d’arrêt décerné par la CPI à l’encontre de Patrice-Edouard Ngaïssona inclut des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre, allant…

Share Button
Read More

Iran. De hauts responsables du gouvernement ont déformé la vérité sur le massacre des prisons de 1988

Après avoir publié un rapport accablant sur la campagne de désinformation menée pendant 30 ans par les autorités iraniennes sur le massacre de prisonniers de 1988, Amnesty International a diffusé le 11 décembre une interview vidéo datant de décembre 1988, dans laquelle on peut voir le Premier ministre iranien de l’époque, Mir Hossein Moussavi, nier ces crimes contre l’humanité et déformer la vérité. La vidéo est diffusée en réponse à un débat public initié depuis la publication du rapport sur la question de savoir si Mir Hossein Moussavi et son gouvernement…

Share Button
Read More

Mali. Une nouvelle loi risque de renforcer la culture de l’impunité autour des violations des droits humains

Amnesty International demande aux autorités maliennes de se garder d’adopter une nouvelle loi susceptible de permettre aux personnes ayant perpétré des homicides, des actes de torture et d’autres atrocités d’échapper à la justice. Jeudi 13 décembre, l’Assemblée nationale du Mali examinera la Loi d’entente nationale, qui contient des dispositions rédigées en termes vagues. Ce texte pourrait mener à « l’exonération de poursuites de tous ceux impliqués dans une rébellion armée, mais qui n’ont pas de sang sur les mains », selon le message adressé à la nation par le…

Share Button
Read More

Kumi Naidoo va témoigner dans le cadre d’une enquête historique sur les droits humains et le changement climatique

Kumi Naidoo, secrétaire général d’Amnesty International, témoignera le 12 décembre dans le cadre d’une enquête internationale historique portant sur certaines des plus grandes compagnies de pétrole, de gaz et de charbon du monde, accusées d’être responsables de violations des droits humains en raison de leur contribution au changement climatique. « Depuis des années, nous regardons nos proches souffrir du fait des ravages croissants causés par le changement climatique. Aujourd’hui, il est temps que les principaux responsables rendent des comptes. Cette enquête peut permettre d’établir un précédent susceptible d’aider des centaines…

Share Button
Read More