Myanmar. De nouveaux éléments attestent de crimes contre l'humanité systématiques visant à terroriser et chasser les Rohingyas

Plus de 530 000 Rohingyas – hommes, femmes et enfants – ont fui ces dernières semaines le nord de l’État d’Arakan, où les forces de sécurité du Myanmar mènent une campagne ciblée, se livrant à des meurtres, des viols et des incendies généralisés et systématiques, écrit Amnesty International le 18 octobre dans une analyse détaillée de la crise qui secoue le pays. Ce rapport, intitulé ‘My World Is Finished’: Rohingya Targeted in Crimes against Humanity in Myanmar, relate que les forces de sécurité du Myanmar mènent une campagne de répression systématique, planifiée et impitoyable…

Share Button
Read More

تركيا: شعور بالاستياء إزاء قبول المحكمة "ادعاءات خيالية"

قالت منظمة العفو الدولية اليوم، عقب قبول محكمة في اسطنبول لائحة اتهام ضد 11 مدافعاً عن حقوق الإنسان، بمن فيهم مديرة الفرع التركي لمنظمة العفو ورئيسه، إنه كان ينبغي على المحكمة رفض تلك الادعاءات التي لا أساس لها، وعدم الالتفات إلى أي منها. وتعليقاً على التهم الملفقة، قال جون دالهاوزن، مدير برنامج أوروبا في منظمة العفو الدولية، إن « لائحة الاتهام هذه لا تنطوي على أي دليل، مهما صغُر، يجرِّم المتهمين أو يُسند التهم الملفقة التي تتضمنها، والمتعلقة بأن لهم صلة مزعومة بالإرهاب. وبقبولها هذه التهم، فإن محكمة اسطنبول…

Share Button
Read More

Turquie. Consternation après la décision d'un tribunal de juger recevables des accusations «fantaisistes»

Les accusations sans fondement prononcées contre 11 défenseurs des droits humains, dont la directrice et le président d’Amnesty International Turquie, auraient dû être rejetées en bloc, a déclaré Amnesty International après qu’un tribunal d’Istanbul a jugé l’acte d’inculpation recevable mardi 17 octobre 2017. « Cet acte d’accusation ne fournit aucun élément de preuve, même le plus mince, à l’appui des charges de terrorisme forgées de toute pièce qu’il contient. En validant cette mise en examen, le tribunal d’Istanbul a raté une occasion en or de mettre un terme à cette erreur…

Share Button
Read More

Zambie. Le président Lungu doit protéger les droits humains de tous

Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International, a appelé le président zambien Edgar Lungu à protéger les droits humains de tous, notamment les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique, a déclaré l’organisation mardi 17 octobre 2017 à l’issue d’un entretien entre les deux hommes. Salil Shetty a rencontré Edgar Lungu lundi 16 octobre au palais présidentiel dans le cadre de sa mission de haut niveau dans ce pays d’Afrique australe. « Un certain nombre de problèmes relatifs aux droits humains se posent en Zambie. La police utilise constamment…

Share Button
Read More

Kenya. Des policiers ont tué et blessé des manifestants lors des protestations post-électorales

La police kenyane a tué au moins 33 personnes, peut-être même 50, et en a blessé des centaines d’autres dans certains quartiers de Nairobi en réaction aux manifestations qui ont fait suite aux élections du 8 août 2017, indiquent Amnesty International et Human Rights Watch dans un rapport publié conjointement lundi 16 octobre. Ce document de 37 pages, intitulé “Kill Those Criminals”: Security Forces’ Violations in Kenya’s August 2017 Elections, rend compte d’un recours excessif à la force par des policiers et parfois d’autres agents des forces de sécurité contre des manifestants et…

Share Button
Read More